Actualités & presse

12 mai 2020

Covid-19

Reprise d’activité et plan de dé-confinement de la Fondation Normandie Générations

PLAN DE DÉ-CONFINEMENT ET PROTOCOLE DE REPRISE D’ACTIVITÉ DE LA FONDATION NORMANDIE GÉNÉRATIONS

Dans la continuité des dernières mesures annoncées par le Gouvernement, le plan de dé-confinement de la Fondation Normandie Générations a été réalisé, en concertation avec les professionnels de la Fondation.

Les professionnels de la Fondation Normandie Générations, mais également les usagers/patients/résidents/adhérents accueillis au sein de nos établissements et services, ont vu approcher le 11 mai, date du début du dé-confinement, parfois avec impatience, parfois avec inquiétude. En effet, cette décision suit les recommandations et directives gouvernementales qui préconisent un retour progressif à la reprise d’activité sur l’ensemble du territoire.

La sécurité des professionnels mais aussi des publics que nous accueillons est notre priorité. C’est pourquoi le dé-confinement se fera de manière progressive et notre plan de dé-confinement pourra être adapté en fonction de l’évolution de l’épidémie.

La mise en œuvre de toutes ces mesures a donc nécessité un travail de réflexion préalable, conduit dans un cadre concerté, afin de garantir leur faisabilité, et leur appropriation la plus large par tous les professionnels de la Fondation Normandie Générations.

Cette démarche de dé-confinement mise en place dans chacun de nos établissements et services doit conduire à éviter au maximum les risques d’exposition au virus.

Le plan de dé-confinement de la Fondation Normandie Générations s’est préparé en surveillant tous les indicateurs mis à notre disposition. Nos professionnels travaillent donc de manière active sur les aménagements qui ont pu être ou qui seront opérés au niveau de nos établissements et services.

Le respect des mesures barrières, de distanciation physique sont les règles de base, et essentielles. Les solutions hydroalcooliques restent une alternative lorsqu’il n’y a pas de point d’eau et de savon, mais ne doivent pas remplacer systématiquement un « bon lavage des mains ». La distance sociale de 1m50 entre les individus doit être privilégiée, lorsqu’elle est possible avant l’utilisation de matériel. La Fondation a mis tout en œuvre afin que le matériel adapté aux situations soit mis à disposition, malgré les difficultés d’approvisionnement rencontrées au niveau national.

Les directions de la Fondation ont également travaillé sur les différents protocoles de reprise d’activité de nos établissements et services et les conduites à tenir (CAT) ; documents mis à la disposition des professionnels. La mise en œuvre de toutes les solutions techniques et organisationnelles de protection collective permettant d’éviter ou de réduire les risques ont également été présentées par filière et par pôle : aménagement des horaires et des tâches, réorganisation des espaces ou du travail, installation de barrières de séparation physique, régulation des flux de circulation, marquage au sol…, font également partie des mesures organisationnelles qui, en limitant les risques d’affluence et de concentration des personnels, permettent de respecter les règles de distanciation physique.

Didier CHESNAIS, Directeur Général de la Fondation Normandie Générations, a également souhaité maintenir le télétravail partout où cela est possible pour le personnel administratif. La fin du confinement ne signera donc pas celle du télétravail. En effet, cette méthode de travail alternative a fait dernièrement ses preuves.

La direction générale de la Fondation a également son plan de dé-confinement. Même si aucun des services du siège social n’a cessé son activité pendant le confinement, une présence physique de chaque service est effective depuis le 11 mai, en alternance. Cette nouvelle organisation a été anticipée et travaillée par les directions de service en concertation avec les professionnels du siège social, en respectant les mesures barrière.

Enfin, en réponse aux nouvelles mesures et protocoles de reprise d’activité, chaque directeur de filière et de pôle de la Fondation a désigné un « référent Covid-19 ». Son rôle principal est d’adapter les recommandations et obligations sanitaires à la réalité de la Fondation Normandie Générations. Selon la taille du site, le secteur d’activité et les contraintes autres déjà existantes les actions à mener seront différentes. Même s’il existe un tronc commun, l’adaptation terrain est nécessairement spécifique. Mais le rôle du référent Covid-19 va bien au-delà des simples mesures d’hygiène. Il/elle doit faire vivre au quotidien la réorganisation du travail, obtenir l’adhésion sur les bonnes pratiques et mener des actions de prévention.

Aujourd’hui, une nouvelle phase progressive et prudente de reprise d’activité débute au sein de la Fondation Normandie Générations, et plus largement au sein des différentes régions de la France. Cette reprise d’activité doit se dérouler dans les meilleures conditions possibles de sécurité sanitaire. L’épidémie est toujours active et évolutive, il faut poursuivre nos efforts pour la freiner au maximum. Nous devons donc plus que jamais rester mobilisés et solidaires pour entraver la circulation du virus.

Partager l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

À lire également

[GÉNÉROSITÉ] Une soirée caritative organisée par le Lions Club de Mortagne au profit du CAMSPP

Actualité

[GÉNÉROSITÉ] Une soirée caritative organisée par le Lions Club de Mortagne au profit du CAMSPP

Vendredi dernier s’est tenue la soirée caritative annuelle organisée par le Lions Club de Mortagne-au-Perche. Cette année, les membres du Club Service ont souhaité, par leurs actions, soutenir le CAMSPP de l’Orne. L’occasion pour l’équipe du CAMSPP d’aller à la rencontre des membres durant cet événement et de présenter ses activités. Un grand merci et […]

Lire la suite
Catégories d'articles

Archives

Archives