Actualités & presse

21 mai 2021

communiqué de presse

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE] Mouvement de contestation à l’IME Marie Crué suite à l’annonce de suppression d’un demi-poste d’enseignant

Suite à l’annonce de suppression d’un demi-poste d’enseignant pour la rentrée 2021 à l’IME (Institut Médico-Éducatif) Marie Crué (établissement médico-social de la Fondation Normandie Générations), l’ensemble des salariés, des jeunes accueillis et leurs familles se rassembleront vendredi 21 mai 2021 à l’IME Marie Crué au 50 rue de Belfort. Cette mobilisation, soutenue par la direction générale de la Fondation et la direction de l’établissement, débutera à 16h45 afin de contester cette décision.

Soixante-quatre jeunes de 9 à 20 ans sont accueillis à l’IME Marie Crué. Jusqu’à leurs 18 ans, et au-delà pour certains, ils bénéficient de temps de scolarité avec un enseignant spécialisé, dans l’esprit de la loi du 11 février 2005 quant à la création d’unités d’enseignement dans les établissements sanitaires ou médico-sociaux : « Il ne s’agit plus, ou plus seulement, d’accueillir les jeunes concernés dans une école interne pour les faire bénéficier d’un enseignement élémentaire, mais bien de concevoir, pour chacun, un projet de formation dont la finalité est la plus grande autonomie possible dans sa vie d’adulte et sa participation à la société ».

Ainsi, ils sont accompagnés par l’enseignant et l’équipe pluridisciplinaire, pour obtenir l’ASSR 1 et 2, à préparer pour certains le CFG (certificat de formation générale) et/ou la Reconnaissance d’Acquis par l’Expérience (RAE). Tout un travail, respectant la temporalité de chacun dans l’accès aux apprentissages, est axé sur l’acquisition d’une autonomie maximale dans les actes de la vie quotidienne (démarches administratives, gestion d’un budget, sensibilisation à la valeur des choses, prise d’initiatives, adaptation face à un imprévu, identification comme citoyen avec des droits et des devoirs…).

Le retrait d’un poste à mi-temps d’enseignant est une remise en cause du droit fondamental à la scolarité à tout âge, pour ces jeunes à besoins particuliers. Il ne s’agit pas d’être replié sur l’établissement, puisque l’IME Marie Crué pratique déjà des inclusions scolaires individuelles en classe ordinaire dès que possible, a le projet pour septembre 2021 d’implanter une classe dans un collège, propose des inclusions sur des temps de loisirs.

Le Président de la République avait pourtant énoncé dans son discours du 11 février 2020, lors de la conférence nationale sur le handicap : « Pour moi le premier objectif, c’est qu’aucun enfant sans solution de scolarisation ne puisse encore exister au mois de septembre prochain… Ça c'est le premier objectif : Ne plus laisser aucun enfant sans solution et permettre pour tous ceux qui le veulent et le peuvent d'aller à l'école, d'être formés pour accéder à une vie normale… Quel que soit le lieu où vivent les Françaises et les Français en situation de handicap, ils doivent pouvoir bénéficier du même service et des mêmes droits ».

La suppression d’un demi-poste d’enseignant à l’IME Marie Crué aura pour conséquence la diminution d’environ trois à six heures d’enseignement pour certains jeunes par semaine et pénalisera certains jeunes pris en charge au sein de l’établissement, ce que nous voulons éviter.

Cette décision prise par l’Éducation Nationale sans concertation ni même délai de prévenance vis-à-vis de la Fondation Normandie Générations nous a été annoncée par voie de presse en mars dernier. Cette information indiquait la création d’un mi-temps école inclusive à l’IEM la Forêt (établissement de la Fondation Normandie Générations) et d’un autre mi-temps à l’IME Marie Crué. Deux mois plus tard, la direction de l’établissement apprendra par un courrier de l’Éducation Nationale (daté de mars 2021 mais reçu fin avril 2021) qu’un des postes d’enseignant à l’IME Marie Crué serait partagé à hauteur de 50% avec l’IEM la Forêt à la rentrée 2021.

Alors que la Fondation est en cours de négociation et de concertation dans le cadre de son CPOM (Contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens) avec différents financeurs et acteurs régionaux dont l'Éducation Nationale, certains n'ont donc pas la même définition du terme concertation et semblent déjà avoir pris leur décision sans tenir compte des souhaits de la Fondation Normandie Générations et sans tenir compte du besoin des enfants dont quinze ont une notification de la MDPH et attendent de pouvoir intégrer l’établissement.

La Direction Générale et la Gouvernance de la Fondation Normandie Générations attendent des explications et une rencontre depuis maintenant deux mois avec L'Éducation Nationale afin d’obtenir un dénouement positif qui permettra aux professionnels de l’IME Marie Crué de garantir la meilleure prise en charge possible au profit des enfants et adolescents accueillis.

CONTACT PRESSE

Jennifer KASPERCIC – Service communication - 06 80 59 56 52 - j.kaspercic@normandie-generations.fr - www.normandie-generations.fr - Facebook : FondationNormandieGenerations

Partager l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

À lire également

[GÉNÉROSITÉ] Une soirée caritative organisée par le Lions Club de Mortagne au profit du CAMSPP

Actualité

[GÉNÉROSITÉ] Une soirée caritative organisée par le Lions Club de Mortagne au profit du CAMSPP

Vendredi dernier s’est tenue la soirée caritative annuelle organisée par le Lions Club de Mortagne-au-Perche. Cette année, les membres du Club Service ont souhaité, par leurs actions, soutenir le CAMSPP de l’Orne. L’occasion pour l’équipe du CAMSPP d’aller à la rencontre des membres durant cet événement et de présenter ses activités. Un grand merci et […]

Lire la suite
Catégories d'articles

Archives

Archives